Sylvain Rifflet

Sylvain Rifflet joue avec son bec saxophone SYOS bleu

Formidable évolution que le bec inventé par SYOS et imprimé en 3d : extrêmement flexible, modulable, adaptable et reproductible à volonté. Entre un moyen offert aux saxophonistes de chercher de nouveaux sons, de nouvelles perspectives et de regarder vers l’avenir.

Esthétique sonore

Très mat
Très brillant
Très retenu
Très puissant

Le son de Sylvain Rifflet est très mat et détimbré, avec une certaine retenue. Le bec que nous avons créé pour Sylvain lui permet de déployer ce type de sonorité avec facilité dans l'ensemble du registre du ténor.

Biographie

Musicien français né et vivant à Paris, formé par Pascal Dupont puis Michel Goldberg et Philippe Portejoie et diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Conduisant aujourd’hui essentiellement ses propres projets, il s’est produit ou a enregistré avec Alban Darche, Kenny Wheeler, Riccardo Del Fra, Jon Irabagon, Jon Hollenbeck, Jochen Rueckert, Pascal Schumacher, Loren Stillman, François Thuillier, Henning Sieverts, Verneri Pojhola, Gabor Gado, Joey Baron, Bruno Ruder, François Jeanneau, Andy Emler, Fred Pallem …

Il publie en 2007 le premier disque de Rockingchair, le groupe qu’il a fondé avec la trompetiste Airelle Besson, puis en 2010 <1:1> le second album du groupe pour le compte du label allemand Enja. En 2008, il compose, joue et enregistre la musique du film “Dernier Maquis”, long-métrage du réalisateur Rabah Ameur-Zaïméche, ainsi que celle des documentaires d’Arthur Rifflet « Sin maïs no hay païs » et « La grippe du laisser-faire ». Entre 2009 et 2012 il compose et dirige plusieurs projets pédagogiques pour le compte de Banlieues Bleues (Culture au collège) et de l’Adiam du Val d’Oise (Forum des écoles de musiques).

« Artiste en résidence » du festival Jazz au fil de l’Oise pendant deux ans, il crée « Beaux-Arts » pour trio et quatuor à cordes en 2010 puis en 2011 Alphabet, son nouveau groupe, dont le premier disque paraît en 2012. En 2012 et 2013 outre une importante série de concerts avec Alphabet, il créé « Perpetual Motion, a celebration of Moondog » avec le saxophoniste Jon Irabagon ainsi que l’Ensemble Art Sonic avec le flutiste Joce Mienniel à La Dynamo de Banlieues Bleues dans le cadre d’une résidence départementale en Seine Saint-Denis.

Il se produit fréquemment avec le vibraphoniste Pascal Schumacher soit en duo soit avec Blind_date, aux côtés du trompettiste Verneri Pohjola et du contrebassiste Henning Sieverts. EN 2014 il publie sur le label Jazz Village « Perpetual Motion – a celebration of Moondog » puis en 2015 « Mechanics », la suite d’Alphabet, album pour lequel il décroche la Victoire du Jazz en 2016, dans la catégorie Meilleur Album.

Écoutez Sylvain Rifflet jouer sur son bec SYOS

Un film de Guillaume Dero Live @ Paris Jazz Festival 2016 ©2016 La Huit