Comment mémoriser une grille d'accords ?

Une des clés fondamentales pour apprendre un morceau est de le comprendre. Cette compréhension peut être approchée en deux temps : un premier travail d’écoute attentive et comparative, visant à enregistrer musicalement l’identité et la construction du morceau, et un travail d’analyse qui permet de poser des noms sur des idées musicales pour les structurer.

Travail d’écoute

Une première étape en abordant un morceau est de l’écouter et le réécouter, de s'intéresser aux parties de chacun des musiciens et leur rôle, et de comprendre la structure globale (le nombre de thèmes, l’organisation des solos, etc…). Il est intéressant aussi de chercher d’autres versions du même morceau pour comprendre les possibilités de variations qu’il offre ainsi que les parties qui se ressemblent d’une version à une autre.

Ecoutez par exemple “Summertime” par Ella Fitzgerald avec Louis Armstrong, puis par John Coltrane et enfin par Miles Davis et écoutez les différences dans l’interprétation et la liberté dans l’arrangement.

“si vous pouvez le chanter, vous pouvez le jouer”

Chanter un thème est très utile pour se détacher de la mémoire musculaire et faire travailler la mémoire musicale. On peut également chercher à chanter différentes voies de l’harmonie, pour entendre les conduites de voix qui créent les tensions/résolutions.

Il sera toujours plus facile de retenir un morceau qui vous plait, peu importe sa complexité.

Travail d’analyse

Peu importe votre instrument, il est important de se pencher autant sur la mélodie que sur l’harmonie du morceau. Comment l’harmonie soutient-elle la mélodie ? Qu’est ce que la mélodie apporte à la grille ? Comment les deux interagissent entre elles?

De plus, un étude plus approfondie des degrés d’accords de la grille peuvent permettre de mémoriser leur structure. On peut déjà repérer les accords de dominante ou degré V qui créent une tension, souvent précédés du degré II.

Ici les degrés V ont été marqués en orange et les cadences (II V I) ont été encadrées.

Voici comment je pourrais mémoriser ce morceau:

AbΔ7 |puis| (II V I) en Fm - descente chromatique (F>E>Eb) vers un (II V I) en Db même accord mais mineur qui lance une succession de (II V) qui descendent chromatiquement jusqu’au Eb7 V |et enfin| (III VI II V)

Il est très utile de découper la grille en plusieurs parties. Ainsi on pourra se souvenir des parties en retenant la ou les idées musicales qui la définissent. Ici on aurait 3 groupes de 4 mesures:

  • Tonique I, puis deux (II V I) connectés pas une descente chromatique
  • IV puis (II V) successifs en descente chromatique en partant du IV mineur
  • (II / V) --- (III VI / II V)

Ce résumé peut paraître abstrait, mais si il accompagne un travail régulier du morceau, il peut permettre plus de confort à le jouer, notamment pendant les solos.

Comment travailler l'harmonie ?

Pour les instruments solistes, une approche intéressante serait de travailler la grille en arpèges.

Le saxophoniste Chad Lefkowitz-Brown explique lors de sa masterclass dans les locaux de Syos (juillet 2019) comment il procède pour travailler une grille d'accords sur son instrument.

Pour les instruments polyphoniques, on peut également essayer par exemple de chercher différentes permutations des renversements de la grille pour lui donner un son différent.

Plus on trouvera de moyens d’aborder une grille plus elle nous paraîtra claire et il sera alors plus simple de la retenir.

Et vous ?

Voilà quelques clés qui peuvent vous aider à mémoriser les morceaux que vous jouez. N’hésitez pas à partager vos propres techniques et astuces dans les commentaires ou à poser vos questions si besoin.

Ne manquez rien de l’actualité Syos ! Rejoignez-nous

Suivez-nous

Articles les plus populaires

Les auteurs

Pauline Eveno
Pauline Eveno
Maxime Carron
Maxime Carron
Sylvie Leys
Sylvie Leys

Ne manquez rien de l’actualité Syos ! Rejoignez-nous