bobby keys saxophone mick jagger on stage rolling stones

Le saxophone dans le rock | Sax in Music Genres

Vous en avez assez qu’on vous demande le solo de "Careless Whisper" ? Chez Syos, on ne sait que trop bien que le saxophone ne peut pas être limité à un genre ou à une musique en particulier. S’il apparaît instinctivement comme l’instrument emblématique du jazz ou de blues, il s’agit de rendre à César ce qui appartient à César : le saxophone a toute sa place dans bien d’autres styles de musique, et sait s’imposer sur de nombreuses scènes très différentes.

Que serait "Brown Sugar" des Rolling Stones sans son solo de sax ? Enfilez vos jeans déchirés et chauffez vos plus belles voix éraillées, aujourd’hui, on part pour un petit tour d’horizon de la place du saxophone dans le monde impitoyable du rock.

Historique du saxophone dans le rock

Les débuts du genre

La musique rock autorise les musiciens à prendre de nombreuses libertés tant dans la manière d’écrire des morceaux (durée, instruments, rythmes...) que dans la façon de jouer : le rock, ça se vit, en live comme à la ville et chaque mouvement dérivé du style apporte par exemple son lot de nouvelles modes vestimentaires (en témoigne le souvenir plus ou moins douloureux de la mode des cheveux gras après le succès de Nirvana). Le rock est donc, plus qu’un style de musique, un mouvement ayant secoué et influencé des générations entières.

If the people dig it, then I dig it. If the people wanna hear it, then I wanna play it

                            Bobby Keys

Dès la naissance du rock 'n' roll en 1955 aux Etats-Unis, son histoire est liée à celle du saxophone. Le mouvement prend en effet sa source dans la fusion du jazz, du blues, du RnB, de la country et la folk. Si la guitare apparaît comme l’instrument star du rock, ne vous sentez pas délaissés : le rock fait preuve d’une grande diversité. Rock alternatif, progressif, psychédélique, grunge, pop-rock, punk-rock, glam-rock… Il existe à peu près un style de rock pour chaque rock-star qui sommeille en vous, et pas d’inquiétude, les grands noms du style ont bien écrit des chansons faisant la part belle au sax.

Le rock : un genre versatile qui laisse sa place au saxophone

Deux sous-genres en particulier sont concerné par cette romance rock-sax.

Le rock progressif, terme qui fait sa première apparition en 1968 pour qualifier l'album Days of Future Passed des Moody Blues fait par exemple la part belle à l’instrumental, délaissant alors le chant qui était jusque-là le point majeur d’expression et de différenciation du style rock. L’impulsion donnée au genre par les Pink Floyd propulse ce style sur le devant de la scène et ouvre la porte à l’insertion d’instruments jugés trop « classiques » (comprenez, majoritairement non amplifiés) dans la musique rock. Moins de rythmes classiques et plus de diversité instrumentale, youpi !

clarence-clemons-bruce-springsteen
Clarence Clemons sur scène avec Bruce Springsteen

Le jazz fusion se veut quant à lui relancer la popularité du jazz. Après l’échec commercial relatif du free jazz, le jazz fait les yeux doux au genre alors en vogue à la fin des années 1960, le rock. Miles Davis, débride le genre pour en faire un mix de jazz, de rock et de funk :son album In a Silent Way ou Hot Rats de Frank Zappa seront les premiers du genre et rencontrent un certain succès commercial. De grandes personnalités de la musique se joignent alors au mouvement, comme les saxophonistes Wayne Shorter, Kenny G ou David Sandborn entre autres. Il apparaît alors que, non seulement le sax a toute sa place en tant qu’instrument ornemental dans le rock, mais qu’il a également une place centrale dans un de ses sous-genre : le jazz fusion.

La place du saxophone dans le rock

Pourquoi choisir le saxophone ?

Le saxophone est un instrument originellement très utilisé dans le jazz. Le rock quant à lui se caractérise par l’utilisation d’instruments amplifiés (guitare électrique, basse, amplification du chant…), ce qui (jusqu’à preuve du contraire, dans la grande majorité des utilisations de l’instrument) n’est pas le cas du saxophone.

Cependant, la puissance du sax et son timbre très caractéristique en font un ajout notoire à certaines grandes chansons. Qui n’a jamais attendu impatiemment le solo de saxophone d’une chanson des Pink Floyd ? Cette sonorité très particulière, tantôt chaleureuse, tantôt claire et presque stridente rend certains morceaux bien reconnaissables, c’est pourquoi elle a été très utilisée par certains groupes en quête soit de nouveauté, soit de renouveau, quoi qu’il en soit d’originalité pour des chansons qui parfois seraient bien mornes sans l’intervention en grande pompe d’un solo de sax intense.

En outre, les groupes de rock s’arment souvent d’un saxophoniste pour leurs tournées, afin d’allonger les morceaux live et de leur donner une ambiance plus blues, plus instrumentalisée, et d’apporter une touche différente de celle des morceaux studios qui ravit, en général, le public. Dire Straits par exemple, s’orne d’un saxophone sur le tube « Sultans of Swing » dans une version adoubée par la foule pour lui apporter une touche plus douce mais également plus dramatique.

Saxophonistes rock célèbres

Qui oserait dire à Bobby Keys que le saxophone n’est pas un instrument rock ? Lâchez vos cheveux et préparez votre plus beau déhanché, le saxophone sort de l’ambiance feutrée des clubs de jazz avec de grands noms comme ceux de Clarence Clemons (qui a par exemple joué avec Bruce Springsteen), ou encore de John Helliwell (présent aux côtés de Supertramp). Dick Parry ou Scott Page et leurs concerts avec Pink Floyd représentent également des références du genre.

Mais les artistes Syos ne sont pas en reste : dans un style plus moderne, Terry Edwards (saxophoniste du groups PJ Harvey) réveille le saxophone dans un rock coloré. Thomas de Pourquery, avec le groupe Metronomy, s’inclus également dans cette mouvance des saxophonistes pop-rock (et tout ça sur un bec Syos !).

Jouer du sax rock

Quoi jouer ? Morceaux célèbres

  • Huey Lewis & The News : “I Want A New Drug”
  • David Bowie : “Young Americans”.

Intéressante utilisation du saxophone qui s’apparente sur ce titre à une guitare (on aime ou on déteste)

  • The Edgar Winter Group : “Frankenstein”
  • Supertramp : “The Logical Song”
  • The Rolling Stones : “Brown Sugar”
  • Sting : “Englishman in New-York”
  • Pink Floyd : “Us and Them”, “Money”
  • INXS, “What you need”
  • Bob Seger, “Old Time Rock ‘n’ Roll” Pink Floyd est très prolifique concernant l’utilisation du saxophone, mais il faut bien choisir… ou pas !
  • Lou Reed : “Walk on the Wild Side”

Comment jouer ? Quel bec utiliser

Le saxophone rock a une esthétique sonore bien particulière : on recherche la brillance et un timbre très net qui va se détacher de la masse sonore. Le bec du saxophone ayant une influence très forte sur le son, il s'agira donc de choisir un bec qui favorise les sons brillants, puissants et agressifs. Hors de question de se retrouver avec un bec conçu pour jouer du jazz avec un son doux, feutré, et intimiste... sauf si vous adorez vous époumoner et forcer comme un malade pour être entendu !

Le conseil de Syos : optez pour un bec avec un plafond haut pour favoriser un son puissant, qui sort direct avec de la patate, et une chambre medium ou petite pour le côté brillant et centré (pour en savoir plus, allez lire les articles sur le plafond et la chambre du bec de saxophone). Évitez surtout les becs fermés comme le Selmer C* ou le Vandoren AL3 : ce sont des bons becs pour débuter le saxophone, mais pour jouer plus rock, une ouverture plus grande sera nécessaire.

Dans notre collection Syos signature, voici les modèles les plus appropriés pour le rock :

Au niveau ouverture, privilégiez des ouvertures entre 6 et 7* si vous n'avez pas l'habitude des becs ouverts : c'est un bon début, qui vous apportera plus de volume et de flexibilité dans le son qu'un bec classique.

Alors, plus d'excuse, à vous de faire hommage à ce style intemporel : armés de votre playlist et du bec Syos adapté, vous avez toutes les clés en main pour représenter l'avenir du sax rock !

LinkedIn
0
Pinterest
0

Ne manquez rien de l’actualité Syos ! Rejoignez-nous

Suivez-nous

Les auteurs

Pauline
Maxime
Sylvie

Ne manquez rien de l’actualité Syos ! Rejoignez-nous