Comment travailler efficacement ses gammes

Le mois dernier, un de mes élève me disait qu'il faisait vite fait ses gammes et ses sons filés, "les trucs chiants quoi", avant de relever des solos, chose beaucoup plus intéressante pour lui. Je le comprends tout à fait, étant passée par la même phase, et ça m'a fait réféchir. J'ai aussi été victime de l'ennui en travaillant mes gammes, n'y voyant pas d'interêt et ne constatant pas vraiment d'évolution dans ma manière de jouer. Mais maintenant, si je n'en fais pas pendant 2 jours je ressens comme une sorte de manque...que s'est il passé?

Notre manière de penser joue sur notre manière de pratiquer. Et changer sa manière de penser, ça n'est pas si compliqué, il suffit simplement de le vouloir

Un jour j'ai commencé à étudier avec un prof vraiment exceptionnel. Il m'a fait révolutionner ma manière de penser ma pratique musicale et la musique en général. Il ne me forçait à rien, m'expliquait les choses simplement, telles qu'il les voyait, il était vraiment à mon écoute et essayait de trouver des solutions à mes "problèmes", sans me donner de recettes toutes faites. Du coup, j'écoutais vraiment ce qu'il me disait.

En gros il m'a dit: "pratiquer les gammes et la technique c'est le pied, fais le chaque jour, et ne te demande pas si c'est bon ou mauvais. Des jours ce sera bien, des jours mauvais, ça n'est pas ça qui est important. Ce qui est important c'est de le faire parce que sinon tu ne progresseras pas". Sa vision m'a tellement plu que j'ai donc tout simplement changé ma manière de penser par rapport aux gammes et à la technique, passant de "c'est chiant et ça sert à rien donc je le fais mal et vite et je prends plein de défauts" à "je vais le faire vraiment sérieusement, en me plongeant dedans, parce que c'est essentiel si je veux jouer mieux". Parce qu'il y aussi le fait que quand on travaille ses gammes on travaille sur le son, l'embouchure, la concentration et la déxterité en général. Merci Maestro.

On ne progresse pas en une nuit: métronome, patience, régularité, dévouement

Donc maintenant, quand je travaille une tonalité, je plonge dedans et j'y passe entre 45 minutes et une heure d'un coup, après un échauffement aux sons filés , harmoniques et 5tes/8ves. En restant quelques mois sur les mêmes exercices, je ne change que quand je les connais à fond et que je les maitrise vraiment, c'est à dire que je peux les appliquer sur les grilles de morceaux que je travaille ou sur ceux que je connais déja.

Pour travailler une tonalité pendant une heure, c'est très simple, il faut la jouer tous les sens. Ce travail requiert un oubli total du monde extérieur, comme le travail des sons filés, et beaucoup de concentration. Travailler une heure dans la même tonalité à 40 bpm peut représenter un certain challenge quand on est pas habitué...

Les directions

Il y a (à priori) 8 directions dans lesquels on peut pratiquer une gamme. Notation musicale ci-joint, c'est beaucoup plus clair sur une portée! Ces exercices sont valables pour toutes les gammes, altérées, pentas... toutes!

C'est également une très bonne manière de travailler tout le registre du saxophone. Vous commencez sur la fondamentale, montez tout en haut, jusque là où vous pouvez. Faites attention à votre embouchure et à la justesse, allez très lentement et si vous vous trompez de doigté, recommencez trois sans vous tromper pour effacer la mémoire de la fausse note. Le cerveau se souvient très (trop) bien des erreurs et il faut être très précautionneux quand on travaille, ne pas prendre de mauvaises habitudes. Vous pouvez ainsi agrandir votre registre, jour après jour, demi-ton après demi-ton. Et quand vous descendez, pareil, faites attention à votre embouchure, à la justesse. Soutenez.

                                                         Have fun! 

NB: je n'ai écrit que les deux premières mesures de chaque direction. Donc, par exemple, vous mettez le metronome à 40 bpm, jouez en croches, vous montez en 1a jusqu'à ce que vous ne puissiez plus monter, descendez en 1b, et remontez à la fondamentale. Faites de meme avec 2a, 2b, 3a, 3b, 4a, 4b. Ensuite vous travaillez les intervalles avec le même système, peut etre seulement les tierces pour commencer, et les quartes si vous etes chaud. Gardez les 5tes, 6tes et 7èmes pour quand l'hiver sera long. Et finissez avec les arpèges. Si vous en voulez encore, vous pouvez aussi pratiquer les inversions, bonus cadeau!

LinkedIn
0
Pinterest
0

Ne manquez rien de l’actualité Syos ! Rejoignez-nous

Suivez-nous

Les auteurs

Pauline
Maxime
Sylvie

Ne manquez rien de l’actualité Syos ! Rejoignez-nous